• R�duire la taille du texte
  • Taille par d�faut
  • Agrandir la taille du texte

Suivez Cap-Ergo sur FacebookPage Cap-Ergo sur Facebook

Représentations culturelles

La culture est, selon le sociologue québécois Guy Rocher, "un ensemble lié de manières de penser, de sentir et d'agir plus ou moins formalisées qui, étant apprises et partagées par une pluralité de personnes, servent, d'une manière à la fois objective et symbolique, à constituer ces personnes en une collectivité particulière et distincte." (Guy Rocher, 1969, 88). Précisons qu'au sein d'une même culture il existe des sous-cultures régionales, professionnelles, sociales ...
Il s'agit ici d'une liste non exhaustive permettant à chacun de découvrir d'autres modes de penser et démarrer un processus individuel de décentration.

IMPORTANT

Rappelons qu'il s'agit de mettre en évidence certaines pratiques, croyances ou raisonnements propres à certaines zones culturelles ou sociétés. Cependant chaque individu appartenant à ces groupes définis ce sera plus ou moins approprier ces valeurs culturelles. C'est pourquoi il faudra être très vigilant pour éviter la stigmatisation et s'informer suffisamment pour ne pas utiliser ses préjugés et stéréotypes.



Individu et société
Raisonnements Société de précarité/Sociétés collectivistes société de sécurité/société individualistes
Rapport à l'initiative Prendre des initiatives peut mettre en danger l'individu et le groupe Prendre des initiatives permet à l'individu de se mettre en valeur
Logique Logique conservatoire
- "tu feras comme ton père"
- L'instruction apprend à faire
- Il faut toujours maintenir l'harmonie formelle et éviter les affrontements directs
Logique évolutive :
- "tu feras mieux (plus) que ton père"
- L'instruction apprend à apprendre
- Une personne honnête doit dire ce qu'elle pense
Objectif social Objectif non quantifiable : survie Objectif quantifiable : le niveau de vie
Conséquences du fonctionnement
Echelle de valeurs principe relationnel :
- " je suis le fils de ..."
- L'individu naît dans une famille élargie ou un groupe qui le protégera en échange de sa loyauté
principe fonctionnel :
- "J'exerce telle profession."
- Chacun doit s'occuper de lui-même et de sa famille proche
Structures Allégeance relationnelle, la personne physique :
"la parole compte"
- La relation l'emporte sur l'affaire à traiter
- La relation employeur-salarié se noue sur une base morale comme un lien familial
- Le recrutement et la promotion prennent en compte le groupe d'appartenance
- Les diplômes ouvrent l'accès à des groupes au statut plus élevé
Allégeance fonctionnelle, personne physique et personne morale : la règle est légitime"
- L'affaire à traiter l'emporte sur la relation
- Le recrutement et la promotion sont fonction des compétences et obéissent à des règles
- La relation employeur-salarié est un contrat fondé sur des avantages réciproques
- Les diplômes augmentent la valeur économique et/ou la fierté personnelle
Le rapport au temps Le temps est cyclique Le temps est linéaire
Conclusion
 solidarité et allégeance
- On pratique un management de groupe
- L'enfant apprend à penser en terme de "nous"
- L'identité est en fonction du groupe sociale d'appartenance
Liberté et solitude
- On pratique un management individualisé
- L'enfant apprend à penser en termes de "je"
- L'identité est basé sur l'individu
D'après Hofstede.G. (1994), Vivre dans un monde multiculturel, Les Editions d'organisation et Michalon.C. (2007), Différences culturelles mode d'emploi, Editions Sepia (2007)