• R�duire la taille du texte
  • Taille par d�faut
  • Agrandir la taille du texte

Suivez Cap-Ergo sur FacebookPage Cap-Ergo sur Facebook

Les aides techniques

En cas de besoin, l'ergothérapeute peut être amené à fabriquer du matériel de rééducation, de positionnement, des aides techniques ou des adaptations. Ces derniers doivent être adaptés aux besoins de la personne en situation de handicap.
Attention : Avant de proposer des aides techniques ou des appareillages, il est essentiel de se poser certaines questions : Sont-ils nécessaires ? Ne serait-il pas plus utile d'apprendre à la personne à s'en passer ? Lorsqu'un enfant grandit, ses besoins changent. Le matériel est-il toujours adapté à ses besoins, à ses attentes ? Est-il possible d'assurer un suivi sur place ? L'appareil orthopédique est-il aussi léger et discret que possible ? Est-il amusant, attrayant pour l'enfant ? Les aides et les appareils sont-ils adaptés à la culture et aux habitudes de vie locales ? Il sera alors important de réfléchir aux matériaux de substitution qui peuvent être trouvés dans le pays d'intervention.
Une aide simple et bon marché qui est conçue et fabriquée pour satisfaire les besoins d'une personne en particulier donne souvent de meilleurs résultats qu'une aide plus coûteuse achetée dans le commerce.
Il est intéressant de s'adresser en priorité aux artisans : ils connaissent les différents matériaux disponibles et leurs caractéristiques. Ils seront une bonne source d'information. Un travail en collaboration avec eux se révèlera enrichissant du point de vue humain, technique et économique. Il est important d'exploiter toute possibilité de faire fonctionner l'économie du pays dans lequel on travaille. De plus, il est essentiel de garder à l'esprit que l'aide apportée est généralement ponctuelle.
Le personnel local, la personne en situation de handicap ou ses proches doivent pouvoir réparer, adapter ou modifier l'aide technique après le départ de l'ergothérapeute.

Exemples de matériel de rééducation
Les aides techniques pour le repas

  • Les antidérapants sont difficiles à trouver. Il peut être intéressant d'en emporter.
  • Des verres à une ou deux anses sont faciles à trouver dans les marchés.
  • Les couverts: il suffit de couder des cuillères trouvées sur le marché. Pour grossir les manches, on peut utiliser un tube en PVC (chauffer pour le modeler) ou de la mousse rigide (qu'on peut tailler avec des ciseaux). Pour les bracelets métacarpiens, on peut utiliser du velcro (on en trouve partout) ou du PVC (tuyaux).

Exemples de matériel de rééducation
Planche d'équilibre Poignée de pro-supination
Roue permettant une rotation de l'épaule Table de verticalisation
Coussin triangulaire Rouleau

Revêtement: cuire (facilement nettoyable) ou tissu
Garniture: mousse rigide, papier journal (s'affaisse mais possibilité de rembourrer facilement), coton noir (déchets de coton facile à trouver dans les marchés et peu coûteux)...
Il est facile de trouver des gros coussins, des gros boudins et des ballons de différentes tailles.


Matériel de déambulation

Trotte-Lapin

But: L'enfant peut jouer au sol ou devant une table en évitant la position assis en W.
Matériel de base: Mousse rigide
NB: Ne pas oublier l'échancrure pour les cuisses.


Tables et chaises adaptées

Assise en mousse adaptée à l'enfant et fixée avec du velcro large

But: Le siège seul peut-être utilisé pour faciliter le maintien du buste et favoriser le maintien en extension des membres inférieurs.
L'assise permet (avec ou sans plot d'abduction) à l'enfant d'avoir les membres Inférieurs à 90°, et un bon maintien des hanches.
Matériel: Le siège est en bois, à fabriquer soi-même ou à faire fabriquer par un artisan.
La mousse rigide se trouve facilement dans les boutiques de matelas.

Siège en coin Siège percé
Siège avec tablette Table ergonomique avec poignée