• R�duire la taille du texte
  • Taille par d�faut
  • Agrandir la taille du texte

Suivez Cap-Ergo sur FacebookPage Cap-Ergo sur Facebook

Exemples d'interventions

Les enjeux d'une décharge dans un pays en voie de développement

Dans de nombreux pays en voie de développement, on trouve des décharges. Ce terme peut paraître familier, mais il n´a pas les mêmes implications, en fonction du pays concerné. Une décharge est le lieu où sont déposées toutes sortes d´ordures. Dans de nombreux pays, elle se situe dans les quartiers pauvres des grandes villes. Une partie de la population de ces quartiers y travaille souvent jours et nuits quel que soit son âge, et parfois même y vit.

Le but :
Récupérer tout matériau susceptible d´être revendu (pour recyclage) comme le plastique, le métal (des seringues, des pneus)... Ce travail est très difficile, les " nouvelles ordures " ont déjà été fouillées. Pour y avoir accès, il faut souvent payer les conducteurs de bennes ou les chefs de gang. Pour gagner le prix d´un repas, les quantités de matériaux à vendre sont énormes.

La décharge reste un moyen pour les plus pauvres de gagner un peu d´argent, que ce soit en triant les ordures ou en vendant du pain à ceux qui y travaillent. Certains se nourrissent de ce qu´ils trouvent sur la place. Beaucoup d´enfants travaillent sur la décharge. Le plus souvent pieds nus ou en " tongs ", avec un " pic " ou à mains nues. Ils doivent travailler jours et nuits risquant à chaque pas de se blesser ou d´attraper des maladies (ex : gale, tétanos, sida...). Les odeurs, les produits toxiques, les ordures brûlées (pour faire de la place), la drogue (colle ou autre) qui " permet de tenir " mettent quotidiennement leur vie en danger. De nombreux accidents sont également dus aux camions qui viennent décharger les détritus.

Écrasés par les camions ou ensevelis sous les ordures, les enfants sont les premiers en danger. Nombreux sont ceux qui souffrent de dénutrition, de maladies, de traumatismes crâniens, de handicaps divers... Lorsqu´on se rend sur ces lieux, nul ne peut demeurer indifférent. L´ergothérapeute a sa place dans la prévention des risques, la protection des personnes et plus particulièrement des enfants, et bien évidemment dans la prise en charge de ceux qui sont en situation de handicap.

1. Intervention d'une ergothérapeute dans un centre de rééducation pour enfants en Inde

O.N.G : Asha Bhavan Centre par le bais de Kinésithérapeutes Du Monde (KDM)
Lieu d'intervention : Kathila (70km de Kolkata)
Type d'intervention : Formation, adaptation, accessibilité
But de la mission : Compléter une formation paramédicale : les étudiants ont préalablement reçu une formation de 2 ans en kinésithérapie et de 6 mois en psychomotricité (organisées par KDM). Rendre accessible le centre de rééducation qui est également un lieu de vie (internat).
Intervention Ergothérapique :

  • Formation théorique et pratique de 19 « aides-kinés » en fonction des besoins et de leurs demandes personnelles au fil des cours : approfondissement théoriques sur certaines pathologies (autisme, troubles du comportement, IMC, troubles associés, dyspraxies, méningite…), Comment poser des objectifs, rééducation ludique, choix du matériel orthopédique, soutenir et accompagner les familles des patients...
  • Formation théorique et pratique des « House Mothers » (travaillant comme auxiliaires de vie/AMP) préparée avec les « aides-kinés » qui ont par la suite dispensé eux-mêmes cette formation : connaissance et compréhension des pathologies rencontrées dans le centre, comment promouvoir l'autonomie et le bon positionnement des enfants, utilisation des aides techniques.

2. Intervention d'une ergothérapeute au Cambodge

O.N.G : Association " Pour un Sourire d'Enfant " (P.S.E.) http://www.pse.asso.fr/
Lieu d'intervention : Phnom Penh
Type d'intervention : Prise en charge des enfants travaillant sur la décharge de la ville.
But de la mission : Scolarisation, soins et protection de ces enfants
Intervention ergothérapeutique : Prise en charge d'enfants I.M.C. en deux temps :
Participation à l'identification de la pathologie via l'observation et un bilan global des capacités et incapacités de chaque enfant.
Prise en charge ergothérapeutique : séances quotidienne d'A.V.J. (habillage et repas) et de rééducation (thérapie par le jeu). Formation de personnel local, initiation à la pratique ergothérapique de deux " nurses ". Information et prévention adressées aux familles des enfants et le personnel local.
Fabrication de matériel : de rééducation, de positionnement (en collaboration avec les artisans locaux), orthopédiques (en collaboration avec un hôpital local) et des aides techniques.

3. Intervention ergothérapeutique dans un centre pour les blessés médullaires au Viêtnam

O.N.G : Handicap International Belgique
Lieu d'intervention : Hô Chi Minh Ville
Type d'intervention : création d'un centre pour des blessés médullaires.
But de la mission : Assurer une prise en charge pluridisciplinaire des personnes paraplégiques et tétraplégiques.
Le projet se déroule sur cinq années et il est programmé en deux temps :

  • La première phase (débutée en janvier 2003) dure trois ans. Elle a pour objectif de mettre en place une Unité Spinale et d'assurer la formation des partenaires locaux dans le domaine médical et paramédical (kinésithérapie, ergothérapie et soins infirmiers pour les blessés médullaires).
    Les objectifs sont les suivants : rendre autonome le centre de réadaptation pour blessés médullaires augmenter l'autonomie et favoriser la réinsertion des patients dans leur quotidien diminuer le nombre de décès après un retour à domicile (beaucoup de décès sont dus aux escarres).
  • La deuxième phase durera deux ans et aura, entre autres, pour objectif la diminution du nombre de personnes handicapées traumatiques en se basant essentiellement sur la prévention routière.

Intervention ergothérapeutique :
Le matériel : établir des partenariats avec des fournisseurs locaux
La formation : Former deux infirmières vietnamiennes à la prise en charge ergothérapeutique des blessés médullaires (tant au niveau théorique que pratique).
Les supports : Mettre en place un bilan en ergothérapie (pour le centre et le domicile du patient) et un carnet explicatif sur les pathologies et leurs évolutions pour les patients et leurs familles.

Remarque : Étant donné que l'ergothérapie est une profession nouvelle au Vietnam, tous les partenaires locaux ont eu une formation sur ce qu'est l'ergothérapie, son rôle, sa place au sein de l'équipe, les buts... afin que cette profession ait un sens au sein de l'équipe.

4. Intervention d'une ergothérapeute dans un centre pour des enfants I.M.C en Égypte

O.N.G : Association des Soeurs Emmanuelle
Lieu d'intervention : Le Caire, dans un quartier populaire
Type d'intervention : prise en charge d'enfants I.M.C. et polyhandicapées
But de la mission : informer et former les parents au sujet du handicap de leur enfant et de la prise en charge des enfants au centre et à domicile.
Intervention ergothérapeutique : l'ergothérapeute est embauché pour deux ans, et elle travaille principalement sur deux axes :

  • L'unité d'accueil : l'ergothérapeute forme les professionnels locaux qui seront chargés d'accueillir les familles qui viennent au centre avec leurs enfants handicapés âgés de 4 à 6 ans.
  • L'information donnée aux parents se base essentiellement sur : l'explication du handicap, donner des conseils pour améliorer la motricité de l'enfant, proposer des aides techniques...

La formation donnée par l'ergothérapeute aux professionnels est basée sur : La formation théorique (utilisation de bilans, cours sur les pathologies...), la formation pratique (une participation aux séances d'accueil) et la mise en place d'un projet de documentation sur les aides techniques, les A.V.J...

La prise en charge des enfants : l'ergothérapeute forme le personnel qui sera chargé de la prise en charge thérapeutique. La formation se base sur la formation théorique, la formation pratique par la participation aux séances et la réalisation d'aides techniques.

Remarque : le centre a été créé en collaboration avec le ministère égyptien des Affaires Sociales. Il est important qu'un projet émane d'une demande locale et/ou qu'il soit établi en étroite collaboration avec les autorités locales pour qu'il soit cohérent et viable sur le long terme.