• R�duire la taille du texte
  • Taille par d�faut
  • Agrandir la taille du texte

Suivez Cap-Ergo sur FacebookPage Cap-Ergo sur Facebook

Recrutement

Malgré des campagnes publicitaires qui peuvent être très attirantes, le recrutement des O.N.G. et le travail sur le terrain sont généralement difficiles. Effectivement, la demande pour travailler dans le milieu humanitaire augmente, et le recrutement devient sélectif car les actions de solidarité se professionnalisent et recherchent la qualité. Les entretiens, les séances de formations, les mises en situations sont des étapes à franchir et à valider pour être embauché. De plus, l'exercice d'un métier en humanitaire, à l'étranger, est souvent accompagné de difficultés (climatiques, sanitaires, politiques, culturelles ...) auxquelles il est important de se préparer. Il est donc préférable que l'expatrié ait un bon équilibre psychique et physique. D'autre part, il est important de préciser que travailler en humanitaire ne signifie pas obligatoirement travailler à l'étranger. Certaines O.N.G. ont également besoin de personnel dans leur pays d'origine.

Trois voies sont envisageables pour poser sa candidature.

  • La candidature spontanée, c'est-à-dire l'envoi d'un Curriculum Vitae et d'une lettre de motivation à tout moment.
  • Répondre à une demande d'emploi parue dans le journal, sur Internet, ou en téléphonant à l'O.N.G. ...
  • Enfin il est possible d'assister à une réunion d'information durant laquelle l'O.N.G. présente sa philosophie et le profil des candidats qu'elle attend.

La plupart du temps, le diplôme et surtout l'expérience professionnelle sont déterminants lors de l'embauche. Mais certaines O.N.G. considèrent la formation complémentaire comme une source de motivation. Il existe en de nombreuses et de durée variable. Certaines formations permettent d'avoir un premier contact théorique et pratique avec l'humanitaire. Exemple de centres de formations qui permettent d'approfondir la réflexion sur les pays en développement :
  • En Belgique : • I.T.E.C.O. ( http://www.iteco.be) c'est un centre de formation pour le développement et la solidarité internationale), • C.T.B. (Coopération Technique Belge), le Cycle d'Orientation organisé par la D.G.C.I. (Délégation Générale à la Coopération Internationale).
  • En France :
    • BIOFORCE : l'école de l'engagement humanitaire
    • C.I.L.O. (Communication interculturelle et logiques sociales)
    • HUMACOOP
    • C.E.F.O.D.E. (Coopération et formation au développement)
    • DU de santé communautaire et action humanitaire (après 5 années d'exercice), à Paris 12