• R�duire la taille du texte
  • Taille par d�faut
  • Agrandir la taille du texte

Suivez Cap-Ergo sur FacebookPage Cap-Ergo sur Facebook


L'action humanitaire

L'action humanitaire vise à pallier les défaillances ou les limites, qu'elles soient temporaires ou durables, d'un ou plusieurs systèmes établis en prenant en charge les besoins essentiels d'une population. (DU santé humanitaire). Les actions de solidarité connaissent depuis de nombreuses années une forte expansion. Cette évolution se traduit par la définition de plus en plus précise d'un contexte d'intervention. Effectivement les personnes porteuses de projet ont su apprendre des erreurs passées pour réaliser des interventions professionnelles de qualité.

Historique

Les origines de l'action humanitaire sont très anciennes. Il est difficile de définir un événement qui détermine de manière unanime le début de l'histoire de l'humanitaire. Cependant nous pouvons nommer, Docteur Jamot (1879-1937), Henri Dunant (1828-1910) et Florence de Nightingale (1820-1910) comme pionniers dans le domaine. Effectivement, Docteur Jamot a innové, en créant des hôpitaux ambulants, il se déplaçait avec son équipe auprès des malades atteints de la trypanosomiase humaine (la maladie du sommeil). Henri Dunant, et Florence Nightingale ont innové de part leur sensibilité au fait que tout le monde doit bénéficier des soins. Effectivement suite à leurs observations sur les blessés, lors de la guerre de Crimée en 1854 et lors de la bataille de Solferino en 1859, Florence Nightingale créa la première école d'infirmière et Henri Dunant fonda le Comité International de la Croix Rouge (C.I.C.R). En 1864 est donc rédigé la première convention de Genève, elle a pour but d'améliorer le sort des blessés, effectivement elle est basée sur le fait qu'un soldat blessé est neutre donc il peut et doit être soigné.

50' : La deuxième guerre mondiale donne lieu à l'émergence d'Organisations Internationales (O.I), telles que l'Organisations de Nations Unies (O.N.U) et des Organisations Non Gouvernementales (O.N.G) ayant des actions nationales et internationales telles que Association des Volontaires du Progrès, Care, Oxfam ...

70' : Les années soixante dix sont marquées par l'apparition de la notion de «sans-frontiérisme» avec la création de Médecins Sans Frontière (M.S.F.). Cette nouvelle génération d'acteurs humanitaires : "les french doctors", engendre de nouvelles pratiques et de nouvelles manières de penser, car il s'agit d'apporter de l'aide à tous ceux qui en ont besoin même si l'interdiction d'ingérence est remis en cause et de témoigner pour informer et mobiliser l'opinion publique.

90' : Les années quatre vingt dix sont caractérisées par la reconnaissance publique des acteurs humanitaire. Effectivement les O.N.G étant indépendantes des Etats peuvent intervenir à certains endroits inaccessibles par certains gouvernements. Ainsi l'expertise et l'expérience professionnelle des O.N.G s'avèrent très précieuse pour le grand public, les O.I et les Etats. De plus à cette période les gouvernements mettent en place des organismes de supervision et de financement des actions humanitaires.

2000' : Les années deux mille sont caractérisées par la forte médiatisation de l'action humanitaire qui peut oeuvrer en faveur ou défaveur de celle-ci. De plus, dans les lieux d'action peu sécurisés (pays en guerre, zone de grande précarité), la sous-traitance de certaines O.N.G. par les gouvernements peut mettre leur image de neutralité en doute et provoquer de vives réactions de la part des personnes concernées par la mission et de l'armée.